Comment déguster une bière?

Boire une bière: une affaire de pro!

Déguster une bière n’est pas chose aisée, en effet de nombreux paramètres influent sur les perceptions de la dégustation. Ainsi voici quelques conseils:

Tout d’abord un point sur le dépôt de levures:

La brasserie de La Calmettoise, comme la plupart des brasseries artisanales, produit une bière vivante, c’est à dire une bière dont la pression est issue de la refermentation en bouteilles dues aux levures encore vivantes. Ainsi, ces levures qui se sont développées dans les bouteilles vont ensuite tomber dans le fond pour créer un léger dépôt. Ces levures, non seulement ne sont pas mauvaises, mais sont même parfois chèrement recherchées pour leurs effets vertueux sur les ongles et les cheveux ou tout simplement pour assaisonner la salade.

Si malgré tout vous ne voulez pas de levures dans votre verre, il suffit de garder la bouteille au frigidaire au moins 24h droite et sans mouvements, et de ne pas verser le fond.

Si au contraire vous ne voulez rien perdre, agitez la bouteille après en avoir servi les deux tiers pour homogénéiser la présence des levures.

Le contenant

Le perception du gout de la bière varie selon le contenant. Pour une dégustation optimale, il faut bien entendu un contenant en verre et non en plastique. Idéalement, le verre doit être humidifié à l’eau fraiche avant d’être rempli.

Enfin, la forme du verre influe le ressenti. Un long verre étroit concentre les arômes d’une bière relativement pauvre, alors qu’un verre évasé permet la perception de la complexité d’une bière plus riche.

La température

Une bière doit être dégustée relativement fraîche autour de 6°, cela est particulièrement vrai pour les blondes et les blanches, tandis que les ambrées et à plus fortes raisons les brunes s’apprécient aussi à une température un peu plus élevée, jusqu’à 12° pour ces dernières.

Les secousses

Il faut absolument éviter de secouer les bouteilles avant de les consommer (par exemple les faire rouler dans le coffre de la voiture) car cela va créer une surpression à l’ouverture (débordement mousseux) voire une fuite en cas de secousses très importantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s